avatar

Nicolas Cantiniaux

23 ans • Bordeaux

Radio

Réalisateur/animateur radio

Journaliste indépendant

Développeur web

Voix off

DÉCOUVRIR MON HISTOIRE

Je suis Nicolas Cantiniaux, voici mon histoire.


De 1997 à 2007 » La belle vie ! : Petit, j'étais passionné par le sport, je prenais des cours de tennis. J'étais également déjà passionné par la musique. J'ai vécu une enfance avec de bons et de moins bons souvenirs. Mais je ne retiendrais ici, que le bon. J'ai eu la chance de très vite trouver une passion. Un de mes grands-pères était un célèbre présentateur télé en Belgique. Vous allez découvrir ici, au fil des lignes, comme moi, au fil des années, cette passion que j'ai aujourd'hui et qui me rapproche de l'histoire de ce grand-père que je n'ai jamais connu.

2007 » Découverte d'une passion : L'année 2007 est une date très importante, j'ai alors 10 ans lorsque je découvre le monde audiovisuel et journalistique. Je commence alors à délaisser peu à peu mes livres d'enfant pour m’intéresser à la télé. Le soir avec ma famille on regardait le 20heures et à l'époque j'étais assez inspiré. En cachette dans ma chambre, je faisais des sketchs pour m'entraîner, pour de faux bien-sûr, à être le présentateur.

2008 » Enregistrements : L'année 2008 met un terme au doute, je suis encore jeune et timide, je commence à m'enregistrer sur le célèbre logiciel "Audacity". C'est le début du travail avec ma voix. Mes enregistrements sont alors réalisés par le microphone présent sur la webcam de l'ordinateur portable de ma mère, pas super comme matériel, bien qu'à l'époque c'était déjà très correct (merci Maman).

2009 » Le collège sert bien à quelque chose : En 2009 encore je fais ma rentrée au collège, et j'apprends que cette année les élèves qui le voulaient, pourraient faire une chronique sur la radio locale, le thème choisi était le fair-play (étant également passioné de sport, le thème était donc le fair-play en milieu sportif plus particulièrement). Alors avec Maxime, un ami, du haut de nos 12 ans nous avons interviewé quelques personnes et avons enregistré nos voix pour parler de ce sujet. Retenez bien le nom de la radio où nous avons enregistré car il nous servira dans une grande partie de cette biographie : O2 Radio.

2010 » Enregistrements #2 : Cette année, nous avons beaucoup travaillé pour le projet avec O2 Radio qui étaient donc mes premiers pas dans une radio FM. Les studios étaient impressionnants. C'est la première fois que j'allais entendre ma voix de manière professionnelle.

2011 » Vous avez dis webradio ? : 2011, je ne savais pas ce qu'était une webradio. La honte me diriez-vous aujourd'hui. J'ai découvert les webradios en surfant sur un jeu. Des fans de ce jeu créaient des sites où les joueurs pouvaient se rejoindre pour parler. Leurs sites étaient composés d'une partie journalistique où ils écrivaient des news et ils animaient également leurs sites par le biais d'une webradio. J'ai eu un peu peur au début car je n'y connaissais rien, puis j'ai posté la première dédicace de ma vie sur le site www.habbsilver.fr (fermé à ce jour). Et en écoutant la radio quelques minutes après j'étais surpris d'entendre l'animateur annoncer mon pseudo et réciter ma dédicace à l'antenne. Pour moi ? C'était de la magie. Retenez bien le nom "Habbsilver", c'est LE site qui m'a permis de faire ce que je fais aujourd'hui et de pouvoir vivre et écrire mon histoire.

2012 » Candidature : En 2012, après avoir été un auditeur fidèle pendant une année, je me lance, pris de peur pour poster ma candidature sur Habbsilver qui recrutait à la même période. Il fallait remplir un formulaire avec le nom, l'âge et le matériel utilisé. À l'issue de ce formulaire, les fondateurs nous contactaient par Skype pour effectuer un test. J'ai été recalé, je me demande encore si c'était le micro de la webcam de ma mère ou alors si c'était ma frousse légendaire qui m'avait fait défaut. Après cette première déception, j'ai décidé de travailler dans mon coin, et de créer ma webradio, seulement pour m'entraîner où une petite équipe d'amis m'avait rejoint pour l'animer. On ne dépassait pas les 23 auditeurs, qui était notre record d'ailleurs, mais celà m'a permis de prendre une réelle confiance en moi et de l'assurance dans ma voix, ce qui m'a également permis de travailler avec plusieurs webradios par la suite.

2013 » Première émission en radio FM. Habbsilver le retour : En 2013 j'étais déterminé ! C'est l'année où il fallait trouver un stage, qui allait être important pour le brevet des collèges, et devinez quoi, après 3 ans sans aucun contact, je suis allé sonner à la porte d'O2 Radio. J'ai donc entamé un stage de 6 mois en alternance, de janvier à juin. J'ai alors rejoint l'émission qui s'appelait "Radio Collège" (devenue "Radio Lycée" à ce jour) pour en suite la reprendre. J'avais fermé ma petite webradio pour créer mon site de fans sur le jeu dont je vous ai parlé précédemment. J'ai recruté une grande équipe, qui m'a beaucoup fait avancer et nous avons explosé les records d'audimat pendant une semaine, devenant la deuxième webradio du jeu, juste derrière HabbSilver. Le fondateur, Adrian, qui se présentait sous le pseudonyme de Lucasjones m'a alors contacté pour travailler sur son site. J'étais partagé car mon équipe n'était pas d'accord, entraînant le départ de presque tous les membres. Je suis alors parti sur HabbSilver qui était pour moi un rêve de gosse et je suis fier encore aujourd'hui d'avoir pu faire des émissions sur HabbSilver, car c'est sur cette radio que j'ai découvert ce vaste monde des médias. Pendant les émissions sur O2 Radio, j'ai organisé beaucoup d'interviews d'artistes locaux, notamment des chanteurs, des rappeurs et des animateurs comme Benjamin BARDEL, qui m'a beaucoup aidé dans mes choix et pour qui je suis très reconnaissant.

2015 » 2 ans chez O2 et entrée chez C.Production : Cette année, j'ai entamé une nouvelle saison à l'antenne d'O2 Radio. J'ai alors constitué une toute nouvelle équipe de chroniqueurs qui sont devenus par la suite de grands amis. Parmi eux : Mathieu Delaplace (Humouriste et imitateur) et Reckless (DJ). C'est avec ce dernier que j'ai le plus travaillé ces dernières années. J'ai mis de côté ma magnifique aventure à O2 Radio pour me consacrer à mes projets personnels et pour évoluer dans le domaine artistique. J'ai alors rejoins l'équipe de C.Production qui est un label de musique associatif que préside Reckless. Dans cette association, qui tenait une webradio, la RJT (Radio Jeune Talent), j'ai pu continuer la radio. Mes deux années chez O2 Radio m'ont permis de rencontrer des personnes et surtout de constituer un carnet de contacts qui me sert encore aujourd'hui. 2015 est une année où j'ai encore beaucoup appris. Avec Reckless nous avions une multitude de projets. Les services que nous proposions pour les artistes par le biais de C.Production étaient assez vastes, nous enregistrions les chanteurs, réalisions leurs clips et organisions des interviews radiophoniques. Quelques temps et des centaines d'heures de discussion après nous avons décider de créer un évènement où les artistes qui étaient passés dans nos studios pouvaient s'inscrire pour y participer : "L'urban Live Jeune Talent", un évènement inédit que nous avons eu la chance d'organiser pendant deux saisons, notamment dans la salle de concert bordelaise de la "Rock School Barbey". Nous prennions l'antenne de la RJT et les artistes se produisaient sur scène en direct et devant le public après une interview que nous réalisions. Cela nous a permis d'acquérir un nouveau public et de continuer dans notre lancée.

2016 et 2017 » Festival "I Want You" : Après une belle année 2015 en terme de réussite, nous ne voulions pas nous arrêter là. Une fois par an à O2 Radio je recevais les organisateurs du festival "I Want You" qui s'organisait au mois de mars, dans la salle de concert du Krakatoa. Alors en 2016 , nous rencontrions le grand patron du Krakatoa, qui a accepté un partenariat avec la CJT pour deux ans. Nous avions carte blanche. Nous étions chargés de choisir la programmation du festival, de constituer notre équipe de caméramans et d'interviewer les artistes avant les concerts. Pour ma part, les soirs de festival, j'étais également chargé d'animer et de présenter les artistes qui passaient sur scène.

2018 et 2019 » Théatre et O2 le retour : 2018 est l'année où j'ai le plus réfléchis de ma vie professionnelle. Après avoir accompli plusieurs projets, j'ai eu l'occasion de découvrir un monde que j'aimais déjà tant, j'ai donc pris des cours au Théâtre des Salinières à Bordeaux. Cela a été une grande thérapie et une expérience humaine extraordinaire. Les autres élèves et moi avons eu la chance de faire deux représentations à la suite des cours. De plus, fin 2018 j'ai été recontacté par O2 Radio qui avaient de nouveaux projets et m'ont laissé l'opportunité de rejoindre leur équipe après des années de bénévolat et d'enfin vivre de ma passion.


À suivre...